Etablir un magasin en ligne en Chine

Posted on by

Alors que la part des ventes mondiales en ligne continuent d’augmenter et que les tendances d’achats sont toujours aux transactions en ligne, un nombre croissant d’investisseurs étrangers cherchent à pénétrer le plus grand marché en ligne du monde – les consommateurs chinois.

Après avoir ouvert un magasin physique en Chine, un investisseur étranger peut établir un magasin en ligne en créant un site internet pour réaliser des ventes. Dans un premier temps, cela nécessite de créer une entreprise commerciale à capitaux étrangers pour le magasin physique, puis de créer le magasin en ligne vendant la même gamme de produits. Une licence de fournisseur de contenu internet (Internet Content Provider, ICP) n’est pas requise, mais une déclaration ICP doit être remplie. Le magasin en ligne n’est pas autorisé à fournir de services de livraison ou de paiement en ligne tout en vendant des produits simultanément. Pour fournir des services de livraison, une entreprise à capitaux étrangers différente doit être établie et une licence de transport doit être obtenue, ce qui représente une procédure longue et complexe. La plupart des magasins en ligne sous-traite le service de livraison à des transitaires tel que EMS, TNT, China Post, etc.

Les plateformes de paiement en ligne en Chine

La plupart des plateformes d’e-commerce utilisent des plateformes de paiement telles qu’Alipay, TenPay et PayPal. Ce secteur n’est pas totalement ouvert aux investissements étrangers, car il est de nature similaire aux institutions financières telles que les banques. Le paiement en ligne est crucial pour le développement de l’e-commerce, et la sécurité des paiements en ligne est un point majeur d’inquiétude pour les consommateurs lors de transactions en ligne.

Selon le rapport du Centre d’Information du Réseau Internet Chinois (China Internet Network Information Center, CNNIC) publié en octobre 2012, jusqu’en Juin 2012, seulement 34,8% des internautes en Chine (i.e. 187 millions de personnes) ont utilisé des méthodes de paiement en ligne, car beaucoup d’utilisateurs ont encore l’impression que les paiements en ligne ne sont pas sûrs ou sont compliqués. Néanmoins, le taux de croissance annuel moyen de 47,5% du nombre de personnes ayant adoptées le paiement en ligne en Chine entre 2008 et 2011 montre le potentiel de développement des paiements en ligne en Chine. Par ailleurs, le rapport du CNNIC montre que la sécurité et la commodité sont les inquiétudes premières des internautes en Chine lorsqu’ils choisissent leur méthode de paiement.

Alipay
Alipay est à Taobao ce que PayPal est à eBay. C’est un outil populaire et pratique pour les paiements en ligne en Chine. Depuis sont lancement en 2004, Alipay est devenu la première plateforme tierce de paiement en ligne en Chine. Elle compte plus de 800 millions de comptes enregistrés en décembre 2012 et traite 105,8 millions de paiements par jour, pour un montant total de 20 milliards de RMB (environ 3,25 milliards de dollars). De plus, Alipay a créé un service de paiement avec dépôt en main tierce, ce qui réduit considérablement la peur des consommateurs chinois faisant leurs achats en ligne.

La plupart des consommateurs chinois préfère le « paiement avec dépôt en main tierce » lorsqu’ils paient pour des produits en ligne, lors duquel l’argent est versé sur un compte séquestre détenu par une plateforme de paiement tierce après avoir passé commande, mais avant de recevoir le bien (cela est particulièrement populaire lorsqu’il s’agit d’un bien physique et non d’un bien virtuel qui peut être téléchargé immédiatement, et qui prends quelques jours à être livrés). Une fois que l’acheteur confirme que le produit a bien été reçu, la plateforme de paiement tierce transfère l’argent au vendeur. Cette approche équilibre les risques entre acheteur et vendeur – les consommateurs supportent un risque moindre par rapport au paiement immédiat, alors que les vendeurs supportent un risque moindre par rapport aux transactions avec paiement à la livraison.

Plus de 100 institutions financières mondiales et nationales ont travaillé conjointement avec Alipay, y compris Visa et MasterCard. Aujourd’hui, Alipay accepte les transactions dans 12 différentes monnaies, comprenant USD, EUR, JPY, GBP, CAD, AUD, SGD, CHF, SEK, DKK, NOK, and HKD. Alipay est une filiale du groupe Alibaba, tout comme Taobao et Tmall.

Alipay offre des solutions de paiement en ligne aux vendeurs qui veulent vendre directement aux consommateurs en Chine, ce qui signifie pour ces vendeurs qu’ils n’ont pas besoin de créer une entreprise ni d’avoir un compte bancaire en Chine, puisque les règlements sont directement versés sur les comptes bancaires des vendeurs.

Options de paiement disponibles :

  • Paiement avec dépôt en main tierce ;
  • Paiement immédiat ; et
  • Paiement transfrontalier sur site internet et mobile.

Pour les paiements transfrontaliers avec Alipay, il faut compter des frais uniques d’inscription de 1 000 USD. Il y a également des frais de transactions de 3 à 7% pour chaque transaction.

Il y a plus d’options pour les solutions de paiement national en Chine, et les frais de transaction pour les paiements nationaux vont de 0,7% à 1,2%.

Pour plus d’informations sur les solutions de paiements transfrontaliers d’Alipay, rendez-vous sur: http://global.alipay.com/ospay/home.htm
Pour plus d’informations sur les solutions de paiements en Chine d’Alipay, rendez-vous sur: https://b.alipay.com/newIndex.htm

PayPal
PayPal est également disponible pour les paiements et les règlements transfrontaliers. Cependant, PayPal a seulement une très petite part de marché dans le marché national chinois, et les Chinois n’utilisent PayPal que lorsqu’ils souhaitent acheter des biens ou des services provenant de pays étrangers.

Il n’y a pas de frais d’inscription pour l’utilisation de PayPal, cependant, il y a des frais de transactions de 3,9% de la somme totale de la vente ainsi que des frais fixes de 0,30USD par transaction.

Plateforme de paiement tierce en RMB uniquement
Il y a au moins 20 différentes plateformes de paiement tierces en RMB en Chine. Alipay est toujours le premier fournisseur de ce service parmi eux, mais TenPay, un système de paiement en ligne développé par Tecent (le développeur de QQ et Weixin), semble être le deuxième outil de paiement le plus populaire pour les internautes chinois.

Les autres plateformes de paiement tierces incluent 99Bill, ChinaPnR, YEEPAY et IPS.

B2C & B2B

Au lieu de créer son propre magasin en ligne, une autre option est de créer un magasin sur une plateforme déjà existante. Tmall (une plateforme B2C de la marque Taobao), 360Buy et Amazon Chine sont de bons choix pour les vendeurs B2C, alors qu’Alibaba est la plateforme dominante pour les transactions en ligne B2B.

Pour démarrer une activité B2B ou B2C en ligne, les entreprises à capitaux étrangers doivent télécharger un photographie de leur licence d’exploitation, les passeports ou les certificats d’identité de leurs représentants légaux, et les informations du compte bancaire de l’entreprise pour examen et approbation par la plateforme d’e-commerce. Après approbation, ils doivent mettre bien en évidence les informations de la licence d’exploitation sur la page d’accueil du magasin, comme spécifié par l’ordre 49 AIC.

Pour les bureaux de représentation des entreprises étrangères, les certificats d’enregistrement et les certificats des codes de l’organisation (ou les certificats d’enregistrement fiscal) délivrés par les autorités chinoises compétentes doivent être soumis à la plateforme. Pour les entreprises opérant dans certaines industries, telles que les cosmétiques ou l’industrie alimentaire, les candidats doivent également soumettre tous les permis appropriés (par exemple la licence de production de cosmétiques ou la licence de production d’alimentation).

Certaines plateformes en ligne ont mis en place des seuils minimum pour qu’une entreprise puisse être listée comme entreprise vendeuse sur leur plateforme. Par exemple, 360Buy accepte uniquement les candidatures des entreprises dont le capital social enregistré est supérieur à 500 000RMB. Il y a également des plateformes qui requièrent des vendeurs B2C qui sont enregistrés comme entreprise auprès de l’AIC de payer des frais de services techniques ou des commissions. Les vendeurs B2C peuvent également avoir à payer une caution à la plateforme au cas où il y ait violation des termes du service.

Une partie de cet article vient de l’édition de Juillet 2013 du magazine China Brefing “E-Commerce in China,” qui est disponible au format PDF gratuitement sur le Bookstore d’Asia Briefing jusqu’à la fin de ce mois.

Dezan Shira & Associates est un Cabinet de conseils professionnels en matière d’investissement directs étrangers, gestion, fiscalité, comptabilité, paie et due diligence pour ses clients internationaux en Chine, à Hong Kong, au Viêt-Nam et en Inde. Vous pouvez contacter le Cabinet à info@dezshira.com ou télécharger la brochure ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Never Miss an Update

Subscribe to gain even better insights into doing business in Asia. Subscribing also lets you to take full advantage of all our website features including customizable searches, favorite, wish list and gift functions and access to otherwise restricted content.

Scroll to top